Technologie

LA CULTURE HYDROPONIQUE

Hydroponique adj. : Se dit d’une culture de végétaux sur support artificiel avec alimentation par des solutions nutritives.- Office québécois de la langue française

Le mot hydroponique vient des racines grecques hydro (eau) et ponos (travail) ; au sens propre, «hydroponique» signifie en quelque sorte «laisser l’eau faire le travail» (Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC)).

Dans la culture hydroponique, les plantes s’alimentent des nutriments ajoutés dans l’eau et non dans le sol. En enrichissant l’eau des vitamines et minéraux nécessaires à la croissance et la santé des végétaux, on obtient des produits frais au contenu nutritionnel équilibré et constant.

Outre les nutriments, plusieurs autres facteurs sont aussi contrôlés pour l’obtention de résultats optimaux, tels que la température, la lumière, l’humidité, etc. Cette technique exige des méthodes strictes de salubrité et d’assainissement.

La culture hydroponique en serre telle que pratiquée par Mirabel est possible toute l’année, évite le gaspillage d’eau grâce à sa réutilisation, élimine l’emploi d’herbicides et de fongicides et réduit considérablement l’utilisation des pesticides. Lorsque toutes ces conditions sont rassemblées, on obtient des laitues et autres légumes feuilles à la texture plus tendre et moins fibreuses que par l’agriculture traditionnelle.

laitue_1

Technique de culture sur flotteurs mobiles

Le succès de l’entreprise est basé sur le développement et la mise au point d’un système unique de culture hydroponique nommé la technique de culture sur flotteurs mobiles.

Cette technologie a été mise au point par les dirigeants de Mirabel dans les années 1980 afin de trouver une façon de cultiver les légumes feuillus en hydroponique et ainsi élargir la gamme de produits hydroponiques offerts et représentés par la tomate, le concombre, ou le poivron.

La culture sur flotteurs mobiles est assurément le système de culture hydroponique offrant le meilleur rendement. Elle assure une production quatre fois supérieure à toutes les autres méthodes de culture traditionnelles. Ce type de culture en serre utilise une superficie de loin inférieure à celle nécessaire pour une production similaire par culture en champs.

Elle utilise un grand volume d’eau servant d’immense tampon pour la fertilisation et le contrôle de l’oxygène, et permettant le transport interne des plants sur des flotteurs. Par souci de protection de l’eau, Mirabel a développé un système qui permet de récupérer l’eau de chaque récolte, année après année, pour la réutiliser. Seule l’eau perdue par évapotranspiration nécessite un remplacement.

CONTRÔLE BIOLOGIQUE

Le contrôle biologique employé par Mirabel est en réalité une lutte intégrée aux ravageurs et aux insectes, accentuée par un contrôle de dépistage.

La culture en serre offre aussi l’avantage de réduire la présence d’insectes. En facilitant la localisation des insectes, elle permet d’éviter qu’ils se répandent et assure ainsi la diminution, voir l’élimination, d’utilisation de pesticides.

Salubrité

L’industrie des fruits et légumes, en particulier Mirabel, se préoccupe grandement de la salubrité des aliments. Plusieurs mesures ont été mises en place au cours des dernières années afin d’assurer aux consommateurs l’accès à des fruits et légumes sains.

Mirabel veille au suivi le plus strict des règles relatives à la salubrité à la ferme telles que définies par le Conseil canadien de l’horticulture. Mirabel est aussi conforme aux exigences de l’administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments (FDA) et du Département de l’agriculture des États-Unis (USDA). Mirabel est aussi conforme aux exigences de l’agence Canadienne d’inspection des aliments (ACIA), certifié Canada GAP et SQF

laitue_1

CONFORMITÉ

Tous les sites de production Mirabel respectent les mêmes normes et standards en matière de salubrité et de conformité. Mirabel s’assure aussi de suivre toutes les réglementations liées à la biosécurité, au bioterrorisme, à la salubrité et à la traçabilité, telles que les règles de la C-TPAT (Customs Trade Partnership Against Terrorism) et les règles de salubrité à la ferme du CHC (Conseil canadien de l’horticulture).

C-TPAT

Mirabel veille au respect des règles établies par le C-TPAT, programme de sécurité des échanges commerciaux douaniers. Il prend la forme d’une certification volontaire, par laquelle tous les participants de la chaîne d’approvisionnement coopèrent avec la douane américaine (CBP).

Les participants doivent élaborer des méthodes sécuritaires pour chacune des phases de leurs opérations, répondant ainsi aux préoccupations de sécurité contre l’introduction d’armes, de drogues ou de personnes terroristes, à l’importation de marchandises aux États-Unis.

Ce programme a pour but d’éliminer, ou à tout le moins contrôler, le bioterrorisme. Au Canada, il assure une sécurité supplémentaire aux produits demeurant au pays ainsi que pour toute la chaîne alimentaire pour les consommateurs canadiens et américains.

Audits

Afin d’assurer une meilleure conformité, toutes les procédures de Mirabel sont vérifiées et validées annuellement par une firme indépendante.

Traçabilité

Afin d’assurer la protection et sécurité des consommateurs, l’industrie agroalimentaire et Mirabel ont mis en place des systèmes de traçabilité qui permettent de retracer tous les produit, de la culture jusqu’au étalages de magasins. Ce système de codification des emballages de produits permet de dresser l’historique des produits et facilite une traçabilité plus efficiente.

RECHERCHE & DÉVELOPPEMENT

Le département de Recherche et Développement de Mirabel travaille sans relâche afin de produire de nouvelles variétés de laitues, de perfectionner les méthodes de culture et d’améliorer les procédés pour optimiser la qualité et la durabilité des produits.

Son équipe dédiée s’applique aussi à développer des emballages écosensibles qui respectent les valeurs environnementales de l’entreprise.